Membres: 7097 - 1 connectés
Portraits: 2186 - 12 en attente
Login: Pass:
(S'enregistrer . Validation . Oubli)
Participez à la vie du site en vous inscrivant gratuitement !
Visiteurs: 8375223
Aujourd'hui: 4936
 
 
La fin de l'épidémie, la fin d'un cycle ...
L'Ordre ne fait plus la loi
Sujet du jour : Ce n'est plus une terre pour les vieux hommes...
Le retour de la Gazette (22/08/2011 à 06:56)
Une petite explication s'impose
Les Docks, à ne pas fréquenter (16/08/2011 à 11:01)
Avis à la populace !
L'endémie maîtrisée? (16/08/2011 à 10:57)
Ce que l'on vous cache.


Pages : (5) « Première ... 3 4 [5]  ( Aller vers premier message non lu ) Reply 

to this topicStart 

new topicStart 

Poll

> Lecture
blacksad
Ecrit le : Dimanche 20 Juin 2010 00h39
Quote Post


Modérateur
*****

Groupe : 3.Encyclopédistes
Messages : 789
Membre n° : 1125
Inscrit le : 02/05/2007

Fréquence de jeu : 1x/7j



En attendant de recevoir l'intégral des nouvelles de P.K.Dick dont je vous donnerais des nouvelles je lis une référence que j'avais effleuré sans m'y attarder à  l'époque de la sortie du film: Le Guide du Voyageur Galactique.

La célèbre trilogie en cinq volumes (6 maintenant) de Douglas Adams. Vous allez dire qu'il m'en faut pas beaucoup mais rien que ça ça me fait marrer ... hum.

J'en suis au 6iéme justement, qui n'est plus du même auteur et ça se sent, ce n'est plus le même style d'écriture (d'ailleurs à  l'origine c'était une histoire audio pour la radio). Mais l'humour trés british est toujours présent et je voudrais rassurer ceux qui ont vu le film, c'est beaucoup plus sympa en lecture.

Il est rare que je lise une histoire après avoir vu le film mais après qu'on m'ai rabattu les oreilles sur la qualité de cette histoire j'ai fini par succomber à  l'envie d'en connaître la totalité (vu que le film retrace principalement le 1er tome)

J'ai revu le film aprés avoir lu les 5ier tomes et j'ai beaucoup plus apprécié étant donné qu'il y'a de nombreux clein d'oeil aux livres qu'il est absolument impossible de comprendre sans les avoir lu. A croire que le film n'a été fait que pour ceux qui connaissaient déjà  l'histoire... pas trés efficace je trouve, mon premier avis sur le film était plutot mauvais je dois dire.

Un petit extrait pour donner le ton des bouquins:
QUOTE
L'une des choses que Ford avait toujours eu le plus de mal à  comprendre chez les humains était leur manie de perpétuellement dire et répéter les plus plates évidences, genre : « Quelle belle journée » ou : « Comme vous êtes grand » ou bien : « Chéri, j'ai l'impression que t'es tombé au fond d'un puits de dix mètres, est-ce que ça va ? » Au début, Ford avait bâti une théorie pour justifier ce comportement bizarre : peut-être que si les êtres humains cessaient d'agiter les lèvres, leur bouche risquait de s'ankyloser. Après quelques mois de réflexion et d'observation, il abandonna cette théorie au profit d'une autre : s'ils cessaient d'agiter les lèvres, leur cerveau se mettait à  travailler.


Rien que les titre des romans, je trouve que ça donne envie:
  • Le Guide du voyageur galactique
  • Le Dernier Restaurant avant la fin du monde
  • La Vie, l'Univers et le Reste
  • Salut, et encore merci pour le poisson
  • Globalement inoffensive

Bonne lecture wink.gif


--------------------
Le jeune homme connaît les règles, le vieillard les exceptions (lien vers les regles)

Sur une durée suffisamment longue, l'espérance de vie tombe pour tout le monde à  zéro.
On peut obtenir beaucoup plus avec un mot gentil et une bonne dague, qu'avec un mot gentil tout seul.

Profession: Assassin
Artisanat: Création de poisons

Don: Attaque en Finesse, Esquive

Photo

Race : Humain
Classe : Roublard
Alignement : Loyal Mauvais
Dieu : Wy-Djaz

Niveau : 2
PX : 1000/3000

Objets
Cape en daim
Bottes souples
Pantalon
Habit de cour
Potion de soins légers

Bourse : 3 Rutilant(s) de platine, 3 Brillant(s) d'or, 6 Couronne(s) d'argent, 8 Petit(s) de cuivre


PMEmail PosterDétail du PJ
Top
Lyanthri
Ecrit le : Lundi 22 Août 2011 13h17
Quote Post


Héros
******

Groupe : 3.Encyclopédistes
Messages : 1018
Membre n° : 153
Inscrit le : 24/10/2004

Fréquence de jeu : 1,2fois/1,2sem



Je viens de terminer, il y a peu de temps, le premier tome de la Trilogie Loredan intitulé Les couleurs de l’acier écrit par K.J. Parker

L’histoire se passe dans un monde assez proche de notre XVI° ou XVII° siècle mais où la magie est présente (très peu toutefois, car elle est inexpliquée, il n’y a pas de mages à proprement parler, seulement des chercheurs qui étudient le Principe comme ils l’appellent.)

Il y a trois grandes parties du monde qui sont décrites, avec trois peuples principaux (tous humains cependant):

- L’empire de Perimadeia

Le système politique en place de la plus grande cité, « l’imprenable Cité Triple de Perimadeia » est un curieux mélange entre empire et république (préfets, empereur, patriciens...)
Cette cité est une mégalopole accueillant toute personne voulant venir y faire du commerce, tout le monde y est accepté à partir du moment où il respecte les règles, y compris les sauvages.

Dans l’empire, la justice est rendue de façon originale. En effet, tout litige se règle grâce à des duels d’avocats. Lorsqu’un avocat est tué ou mutilé, le client de cet avocat est reconnu coupable et est donc condamné à subir la peine prévue par le juge.

- Le peuple barbare

Dans les plaines, des nomades, proches de la nature et excellents forgerons, ayant un autre point de vue de la civilisation que les perimadeiens, sont considérés comme des sauvage par le peuple de l’Empire. Maîtrisés puis traqués par le général Maxen il y a quelques années de cela, ils ont depuis arrêté les raids sur la Cité qui les accueille s’ils veulent y venir.

- Les îliens

Habitants d’Île, une cité hors de l’Empire, florissante, héritage des premiers pirates qui se sont attaqués dans les premières heures de leur histoire à Perimadeia, ils sont pacifistes et commercent très régulièrement avec la Cité Triple. Peuple raffiné, ils sont généralement à la recherche de biens de consommation courante qu’ils échangent contre des épices fines et autres raretés de leur contrée.


Voilà pour le contexte.



Le premier tome nous invite à suivre les aventures de deux personnages principaux à mon sens (il y en a plus, mais ces deux sont les plus intéressants et l’auteur se centre essentiellement sur eux.


- Tout d’abord, Bardas Loredan, avocat de son état, qui survit depuis maintenant plus de dix ans à son métier. Homme fatigué, il n’aspire qu’à prendre sa retraite, mais le destin va en décider autrement.
Le personnage, assez attachant, fait un peu penser à Benvenuto Gesufal de Janua Vera et Gagner la Guerre de J.-P. Jaworski dont je ferai une critique une prochaine fois. Il n’a pas d’autre ambition que de passer le reste de sa vie tranquille. Le personnage, comme celui de Jaworski est assez âgé par rapport aux classiques romans de fantasy, (Rand, Belgarion etc...) ce qui permet d’ajouter un peu de fraîcheur dans les descriptions de l’action, l’agilité et la force n’étant pas les caractéristiques principales du héros, il comptera plutôt sur son expérience acquise au fil des années.
D’un naturel grognon, il ne se voit pas comme un héros, ayant eu son content d’aventures avant sa carrière d’avocat. Nous découvrirons donc son histoire au fur et à mesure des pages, quelques retours en arrière étant faits pour inciter le lecteur à s’attacher au personnage et en apprendre plus sur son passé.

Le second personnage qui est aussi important que Bardas est - Temrai -, jeune barbare venu dans la cité afin d’apprendre comment vivent les ennemis héréditaires de son peuple. Personnage candide, un peu timide, nous suivrons son parcours à l’intérieur et à l’extérieur de Perimadeia. Il fait un peu penser au personnage de Rand Al’Thor de Robert Jordan dans le cycle de la Roue du Temps, nous verrons sa personnalité évoluer au fil des pages.



La lecture est agréable, le style d’écriture est plutôt fluide, l’histoire, bien que basique, reste intéressante. Pourtant, les rebondissements arrivent seulement à la fin du premier tome, ce qui arrive juste à temps pour nous donner envie de lire la suite, du moins pour ceux qui auront supporté l’action assez lente sur certains passages. Le background, assez bien construit aurait gagné à être plus fouillé. La psychologie de certains personnages principaux aurait gagné en profondeur si elle avait été plus développée.



Donc du positif comme du négatif dans cette lecture mais qui reste quand même un bon roman de fantasy. A sa sortie en poche, je lirai le tome deux et je vous dirais si la suite accélère un peu le rythme ou non...


--------------------
Trop bizarre pour vivre...Trop rare pour mourir

Nous chanterons toute la nuit, nous boirons toute la journée
Avec les femmes, nous dépenserons notre solde
Et quand rien n'en restera, alors nous partirons
Danser avec le Bonhomme des Ombres


Don : Ecole Renforcée (Evocation)

Sorts connus de niveau 0: Lumières dansantes (1), Rayon de givre (1), Illumination (1)

Sorts connus de niveau 1: Mains brûlantes, Projectiles magiques (2)

Les Règles du RP

Photo

Race : Halfelin
Classe : Magicien
Alignement : Chaotique Bon
Dieu : Boccob

Niveau : 1
PX : 300/1000

Objets
Grimoire

Bourse : 5 Rutilant(s) de platine, 3 Brillant(s) d'or, 9 Petit(s) de cuivre


PMEmail PosterDétail du PJ
Top
Goowitch
Ecrit le : Mardi 23 Août 2011 07h55
Quote Post


Membre de la Guilde des Bardes
*****

Groupe : 1.Admin
Messages : 833
Membre n° : 497
Inscrit le : 14/09/2005

Fréquence de jeu : 1x./j.



Bonne idée ce post, je ne m'en rappelais plus. Et bien, dans un autre style ... j'ai terminé "La Reine des Lames", histoire sur Starcraft ... Je voulais voir ce que donnait un bouquin tiré d'un jeu vidéo comme savent en faire la promo Blizard, et bon c'est pas nul, mais voilà, mais ça n'amène à rien ...

Pas spécialement de tension, de rebondissement, juste une histoire qui se suit sans trop savoir ou l'auteur veut nous emmener. L'aventure se passe sur Char, et puis s'y termine, sans véritablement que cela nous enivre. Pas génial ...


Note : 2/5


Et puis à côté, j'ai attaqué et fini 3 volumes de la célèbre série Fondation ... d'Isaac Asimov. Et je viens de me prendre les 2 derniers et là, de suite, beaucoup plus emballé.

L'histoire se passe à une époque ou la galaxie entière est colonisé par l'humanité. Un psychohistorien (science basé sur les mathématique et la psychologie de masse) prédit la fin de l'empire galactique. Il crée 2 fondations qui devrait réduire la période de chaos annoncé à 1000 ans au lieu de 10aines de miliers d'années.

Là je suis bien plus fan ...

Note 4/5



--------------------
[Capacités Spéciales]
Ennemis jurés : gobelinoïdes
Style de Combat : Combat à  distance
Empathie Sauvage : copain, copain les nanimaux !

[Dons]
Endurance : +4 aux jets de sauvegarde
Fraternité Animale : +2 au jets de Dressage et Equitation
Pistage : mieux qu'un cochon truffié !
Tir rapide : 1 attaque supplémentaire par round (2ème attaque avec malus -2)

PV : 26/31
[For 12 / Dex 20 / Con 16 / Int 10 / Sag 6 / Cha 18]

Comme dirait Chapi ... Chapeau !

Photo

Race : Halfelin
Classe : Rôdeur
Alignement : Chaotique Bon
Dieu : Aucun

Niveau : 3
PX : 3500/6000

Objets
Bottes souples
Ceinture en cuir
Cape en laine
Outre en cuir (1L.)
Sac à  Dos
Arc court
Flèches (vendues par 20)
Targe
Rapière
Insigne de la Guilde des Bardes
Muselière

Bourse : 1 Rutilant(s) de platine, 9 Brillant(s) d'or, 1 Couronne(s) d'argent, 4 Petit(s) de cuivre


PMEmail PosterUsers WebsiteMSNDétail du PJ
Top
blacksad
Ecrit le : Mardi 23 Août 2011 19h54
Quote Post


Modérateur
*****

Groupe : 3.Encyclopédistes
Messages : 789
Membre n° : 1125
Inscrit le : 02/05/2007

Fréquence de jeu : 1x/7j



QUOTE (Goo'witch @ Mardi 23 Août 2011 08h55)
Et puis à côté, j'ai attaqué et fini 3 volumes de la célèbre série Fondation ... d'Isaac Asimov. Et je viens de me prendre les 2 derniers et là, de suite, beaucoup plus emballé.

L'histoire se passe à une époque ou la galaxie entière est colonisé par l'humanité. Un psychohistorien (science basé sur les mathématique et la psychologie de masse) prédit la fin de l'empire galactique. Il crée 2 fondations qui devrait réduire la période de chaos annoncé à 1000 ans au lieu de 10aines de miliers d'années.

Là je suis bien plus fan ...

Note 4/5


Perso c'est l'inverse, j'ai bien aimé les 3 premiers tome, les deux suivant beaucoup moins, je trouvais que ça "se barrait en vrille" du coup je n'ai pas lu les deux autres qui se passent avant la trilogie initiale.

Sinon j'ai pratiquement terminé les 2 tomes de l'intégral des nouvelles de P.K.Dick. J'en avait déjà lu certaines à vrai dire mais je les ai relu avec plaisir.
Un univers toujours aussi riche, torturé et une vision assez juste du monde et du futur même sil est un peu trop traumatisé par les guerres à mon gout.

C'est trés plaisant de retrouver les nouvelles qui ont depuis été adaptés au ciné comme le rapport minoritaire (minority report) ou nouveau modèle (planète hurlante) souvenir à vendre (total recall) etc... Et à la lecture on se demande souvent pourquoi les films ont pris d'autres directions dans le scénario (genre pourquoi planète hurlante ne se passe pas sur terre comme dans la nouvelle ?)

J'ai aussi lu Ubik, tout aussi plaisant.

La cure de Dick a été entrecoupé (pour éviter toute dépression tongue.gif) par les derniers roman de pratchett, mention spéciale pour "allez les mages" qui est à se tordre biggrin.gif
En ce moment je suis d'ailleurs en train de lire "Je m'habillerai de nuit " qui est dans la continuité de la série sur Tiphaine patraque, la sorcière en formation. Pas aussi drole mais ca se lit avec plaisir tout de même.

Ensuite les prochaine lecture:
a scanner darkly de Dick, j'ai bien aimé le film et d'aprés ce qu'en disent les internaute le roman est encore mieux.

Bon, ensuite je sort du cycle infernal dick/pratchett ^^



--------------------
Le jeune homme connaît les règles, le vieillard les exceptions (lien vers les regles)

Sur une durée suffisamment longue, l'espérance de vie tombe pour tout le monde à  zéro.
On peut obtenir beaucoup plus avec un mot gentil et une bonne dague, qu'avec un mot gentil tout seul.

Profession: Assassin
Artisanat: Création de poisons

Don: Attaque en Finesse, Esquive

Photo

Race : Humain
Classe : Roublard
Alignement : Loyal Mauvais
Dieu : Wy-Djaz

Niveau : 2
PX : 1000/3000

Objets
Cape en daim
Bottes souples
Pantalon
Habit de cour
Potion de soins légers

Bourse : 3 Rutilant(s) de platine, 3 Brillant(s) d'or, 6 Couronne(s) d'argent, 8 Petit(s) de cuivre


PMEmail PosterDétail du PJ
Top
Alleria
Ecrit le : Vendredi 26 Août 2011 00h47
Quote Post


Evaluator des BGs
*******

Groupe : 2.MJ
Messages : 1833
Membre n° : 630
Inscrit le : 15/02/2006

Fréquence de jeu : Aléatoire



Ca fait deja un bout de temps que je les ai lu mais quoi qu'il en soit peut etre ne connaisez vous pas!

Fiona Mcintosh, sa trilogie du dernier souffle. le don le sang et l'ame, j'ai beaucoup aimé.

Aventure sympatique, personnage relativement attachant (un peu niais des fois) et intrigue qui m'a laissé un bon souvenir.

je vous le recommande.

apres dans un tout autre registre qui la par contre défie toute concurence en matiere de....indefinissable, on peu trouver Kushiel. me souvien plus de l'auteur mais cherchez vous trouverez sans probleme.

le debut est assez indigeste car ya beaucoup de nom et tout a retenir et l'intrique semble deja avoir commencé sans nous mais point du tout. accrochez vous le jeu en vau la lecture. cette petite courtisanne, Phedre, va vous surprendre et ce en bien des manieres. Ce roman alie l'intrigue, la politique, les magouilles mondiales, dans une europe revue et corrigée par l'auteur, sans oublier des batailles, peu de batailles, mais....mazete ca pete la tete, pour nous laisser avec un gout de reviens y dans des scenes....classées XXX au ciné tout en douceur et en delicatesse, du moins au debut.

pour les ames sensibles, point de crainte, malgré le language parfois cru, c'est loin, TRES LOIN d'etre un livre erotique. le but n'est pas la du tout.

pour faire simple, ce ne sont que les aventures incroyables d'une courtisanne, élue d'un dieu, qui devra jouer de ses atouts pour survivre dans la jungle de la politique et de l'espionnage.

a lire a partir de....quand vous vous sentirez assez mure dans votre tete pour ca, en particulier le tome 3....qui est sexuellement....sale au possible, mais prenant par tout le reste.

messieurs dames, comme me dit mon libraire, bonne lecture et a la semaine prochaine.


--------------------
Comment jouer
Règles du RP
Commencer son RP
Convention d'écriture
Conseil pour faire son BG
Sujet de Validation de BG
Pour faire ses emplettes


Le meilleur moyen de ralonger la vie, c'est essayer de ne pas la racourcire.

C'est parce que la vitesse de la lumiere est superieure à  celle du son, que certains paraissent brillants, avant d'avoir l'air con...

Sois heureux toi qui cherche la sagesse car même le vieux chêne a un jour été un gland...

Photo

Race : Humain
Classe : Druide
Alignement : Neutre Bon
Dieu : Ehlonna

Niveau : 1
PX : 0/1000

Objets
Il n'y a pas d'objets
Bourse : 2 Rutilant(s) de platine


PMDétail du PJ
Top
Lyanthri
Ecrit le : Vendredi 09 Novembre 2012 14h45
Quote Post


Héros
******

Groupe : 3.Encyclopédistes
Messages : 1018
Membre n° : 153
Inscrit le : 24/10/2004

Fréquence de jeu : 1,2fois/1,2sem



Aller, je m’y colle, ça fait longtemps que j’avais pas fait une critique de livre.

Dernièrement me suis mis à relire les différents livres de Michel Robert en commençant par Balafrée, le Cycle I de l’Agent des Ombres, (qui feront l’objet d’une critique plus tard) puis j’ai relu Gheritarish dont je vais vous parler mainteneant.

Juste quelques mots sur l’auteur (biographie tiré de Wikipedia) :

QUOTE
Michel Robert est né en 1964, il est père de deux enfants. Handballeur professionnel de haut niveau pendant plus de dix ans, il s'est reconverti depuis dans l'édition et le journalisme. Amateur de bon vin et de bonne cuisine, il doit sa plume alerte et son sens aigu du récit à une passion de toujours pour la fantasy et le roman noir. Ses références dans le domaine sont Jack Vance, Roger Zelazny, Guy Gavriel Kay et Pierre Grimbert. Après avoir collaboré avec ce dernier sur l'écriture du cycle de La Malerune, il explore avec le cycle de L'Agent des Ombres un registre plus personnel : une fantasy aux accents crépusculaires, teintée d’humour noir, de violence et d'érotisme.


Alors par où commencer?

Juste pour remettre un peu l’histoire dans le contexte, c’est un roman qui n’a pas de réel lien avec l’Agent des Ombres, si ce n’est le cadre de l’univers et le héros ainsi qu’un personnage secondaire. L’auteur a écrit le roman sur la demande des fans, il n’avait pas prévu apparemment de le faire au début. Lors du troisième ou quatrième tome du Cycle, Gheritarish s’absente pour une raison obscure, c’est cette partie qui nous est contée.

Concernant le personnage principal, Gheritarish An Loki-C’haras An Gwen’Dallavallach, surnommé Gher’ par ses amis, c’est un Loki, guerrier au service du Chaos. Comme tous ceux de sa race, il a la peau bleue, une musculature impressionnante, une chevelure hirsute, à peu près et un côté sauvage indéniable. Mais ce n’est pas n’importe quel Loki, c’est le parangon de son espèce, être de pur magie, bagarreur, grand buveur d’alcool devant l’éternel et shaman à ses heures perdues.

Au niveau de l’histoire, nous suivons donc les pérégrinations de Gheritarish, en vacances dans les Territoires Francs, amené à fouler bien malgré lui les Terres de Sang. On peut comparer ça à un voyage initiatique, loin de la guerre opposant les Empires de la Lumière et des Ténèbres ainsi que des manigances du Chaos. Lui qui comptait passer un temps tranquille et découvrir des paysages inexplorés, car par un tour de maître Destin, il va se retrouver dans un environnement plus qu’hostile et intriguant.

Concernant la narration, l’histoire est (bien) écrite à la troisième personne, on assiste aux évènements en tant que spectateur omniscient. On ne subit pas la description des personnages et paysages, on la vit réellement. (Ce qui est d’ailleurs vrai pour tous les livres de M. Robert) Au niveau des personnages, tous sont intéressants, on adorera détester certains adversaires, voire certains alliés de notre Loki, quelques uns ayant d’ailleurs une personnalité assez complexe.

Parlons maintenant de l’ambiance, alors là, c’est particulier. C’est carrément un hommage aux westerns d’antan, mais à la sauce fantasy! En effet, et c’est un parti assumé de la part de l’auteur, le roman fleure bon le tord-boyaud, les bagarres de taverne et les attaques de diligence, le tout sans qu’aucun coup de feu soit tiré (c’est de la dark fantasy, pas de la science-fantasy wink.gif ) . Le résultat est là, la sauce prend très très bien. On s’attend presque à entendre la célèbre musique du Bon la Brute et le Truand en tournant les pages. L’action est omniprésente, l’érotisme aussi, en termes crus. Attention, si vous êtes réfractaires aux descriptions détaillées de l’acte passez votre chemin. Mais il serait quand même dommage de rater ce livre.

Vous l’aurez compris , pour ma part, en grand fan de l’auteur j’ai vraiment tout apprécié dans le roman. Encore plus fort, l’ambiance m’a tellement plu que j’ai acheté, le jour où j’ai fini Gheritarish, le pdf de DeadLands Reloaded, édité chez Blackbooks Editions, jeu de rôle se situant dans un univers type western, en pleine guerre de sécession avec des éléments horreur/fantasy (je ne regrette d’ailleurs absolument pas mon achat, j'attends juste de trouver des joueurs, je le tenterai bien à l’occasion par table virtuelle interposée, avis aux amateurs! wink.gif )

En gros si vous aimez les western, la dark fantasy et les boules de poils bleues (comme un Féral teint ou un Khajiit) achetez-le!


--------------------
Trop bizarre pour vivre...Trop rare pour mourir

Nous chanterons toute la nuit, nous boirons toute la journée
Avec les femmes, nous dépenserons notre solde
Et quand rien n'en restera, alors nous partirons
Danser avec le Bonhomme des Ombres


Don : Ecole Renforcée (Evocation)

Sorts connus de niveau 0: Lumières dansantes (1), Rayon de givre (1), Illumination (1)

Sorts connus de niveau 1: Mains brûlantes, Projectiles magiques (2)

Les Règles du RP

Photo

Race : Halfelin
Classe : Magicien
Alignement : Chaotique Bon
Dieu : Boccob

Niveau : 1
PX : 300/1000

Objets
Grimoire

Bourse : 5 Rutilant(s) de platine, 3 Brillant(s) d'or, 9 Petit(s) de cuivre


PMEmail PosterDétail du PJ
Top
blacksad
Ecrit le : Samedi 10 Novembre 2012 20h16
Quote Post


Modérateur
*****

Groupe : 3.Encyclopédistes
Messages : 789
Membre n° : 1125
Inscrit le : 02/05/2007

Fréquence de jeu : 1x/7j



Cool ce retour smile.gif

Plus d'un an depuis mon intervention, quelques livres me sont passé entre les mains depuis.

Cet été j'était très barré Frank Thilliez après avoir lu un de ses vieux roman que j'avais zappé à sa sortie "train d'enfer pour ange rouge" j'ai enchaîné avec ces derniers romans "fractures", "le syndrome E" et "GATACA".

Ce que j'aime avec cet auteur c'est que le lire me rappelle un peu les X-files, il fait des romans en se basant sur des faits réels inexpliqués ou non si bien qu'on ne sait plus où est le vrai et la part de romanesque. Ca se lit très bien, je regrette juste pour "fracture" un scénario un peu trop attendu malgré qu'il soit tordu, les habitués aux thrillers me comprendront.
Si vous ne connaissez pas je vous recommande fortement le Syndrome E et GATACA smile.gif


user posted image
Dans la même veine j'ai adoré "avant d'aller dormir" de S.J.Watson (1er Roman), où l'on découvre et suit la vie d'une femme qui a une maladie assez rare: chaque fois qu'elle se réveille elle est perdue car sa vie s'est arrêté le jour où elle a eut un accident de voiture, 20 ans plus tôt ... depuis elle n'a plus de mémoire à court terme et croit donc chaque jour se réveiller 20 ans plus tôt.
Franchement, excellentissime, impossible de lâcher ce bouquin avant d'arriver à la fin, une sorte de Mémento mais, alors qu'il n'y a aucune violence, beaucoup plus flippant, l'angoisse de cette femme et ses interrogations ne peuvent pas vous laisser de glace.
Si vous ne devez ne lire qu'un livre de cette intervention, choisissez celui-là wink.gif


Enfin, "la mort leur va si bien" de Peter James, un bon thriller à l'américaine, sous-entendu on croirait lire un film ^^ On ne peut pas s’empêcher d'imaginer les scènes sans pour autant que le texte soit imbuvable et fourmillant de détail, au contraire ça se lit aussi très facilement. Une histoire captivante dans le monde de la cybercriminalité.

Bref, ce fut une année très orienté Thriller, par ailleurs j'ai lu d'autres truc mais que je ne vous conseillerais pas comme la Bio de Camus par Onfray qui est imbuvable alors que le thème libertaire m’intéresse. Idéal pour s'endormir sinon ...


--------------------
Le jeune homme connaît les règles, le vieillard les exceptions (lien vers les regles)

Sur une durée suffisamment longue, l'espérance de vie tombe pour tout le monde à  zéro.
On peut obtenir beaucoup plus avec un mot gentil et une bonne dague, qu'avec un mot gentil tout seul.

Profession: Assassin
Artisanat: Création de poisons

Don: Attaque en Finesse, Esquive

Photo

Race : Humain
Classe : Roublard
Alignement : Loyal Mauvais
Dieu : Wy-Djaz

Niveau : 2
PX : 1000/3000

Objets
Cape en daim
Bottes souples
Pantalon
Habit de cour
Potion de soins légers

Bourse : 3 Rutilant(s) de platine, 3 Brillant(s) d'or, 6 Couronne(s) d'argent, 8 Petit(s) de cuivre


PMEmail PosterDétail du PJ
Top
Lyanthri
Ecrit le : Mercredi 10 Juillet 2013 23h35
Quote Post


Héros
******

Groupe : 3.Encyclopédistes
Messages : 1018
Membre n° : 153
Inscrit le : 24/10/2004

Fréquence de jeu : 1,2fois/1,2sem



Aller, une petite critique de livres, ça fait un petit moment que ça me trottait dans la tête, mais je vais parler aujourd’hui de la Symphonie des Siècles de Elizabeth Haydon.

Quelques mots sur l’auteur (source wikipedia) :

QUOTE
Elizabeth Haydon (née en 1965 dans l'État du Michigan) est un auteur américain de fantasy. Elle a écrit deux séries de fantasy, La Symphonie des siècles, qu'elle a commencé en 1999, et une fiction pour adultes et jeunes adultes :The Lost Journals of Ven Polypheme.

Malheureusement, le dernier tome de La Symphonie des siècles, The Assassin King, laisse le lecteur en plein suspense. Après six ans de non communication, autant de l'auteur que de l'éditeur, nous ne savons pas si elle a abandonné ou non cette grande saga...

Herboriste, harpiste et chanteuse accomplie, Elizabeth Haydon vit sur la côte est des États-Unis. Elle a rédigé Rhapsody, son premier texte de fantasy, en 1999.


Donc la Symphonie des siècles est une trilogie composée (excusez du jeu de mot) de Rhapsody, Prophécy, Destiny. Ayant les éditions françaises, les trois tomes sont divisés en deux livres à chaque fois.

Dans cette série de livres, nous suivons les aventures de Rhapsody, jeune adolescente, barde de son état, qui aspire à devenir une Baptistrelle (une sorte de barde de grade supérieur dédié à la Vérité) qui tire ses pouvoirs de ses chants. Lorsqu’elle fait la connaissance de Achmed, un assassin un peu particulier et de son acolyte, Grunthor, un bolg, sorte de géant ayant une affinité avec la terre, sa vie va être boulversée. Elle entame alors un voyage initiatique, au travers des différentes contrées qui changera à jamais sa destinée. Du début du monde connu aux confins de lointaines îles en passant par le centre du monde, une chasse au démon va s’engager, les péripéties vont s’enchaîner jusqu’à atteindre le dénoument de la Vérité.

Les personnages principaux, les trois cités au-dessus, vont bientôt monter au nombre de cinq puis de six au fur et à mesure des tomes.

Pour une fois, les personnages secondaires ne prennent pas le pas sur les principaux au niveau intérêt / capital sympathie.

Rhapsody, la liringlas (espèce d’elfe du soleil) a un caractère bien trempé, bien que faible devant les enfants. D’un tempérament fougueux, qui peut parfois aller jusqu’à la témérité, elle ne lâche jamais l’affaire quand l’enjeu est important. D’une nature plutôt bonne, elle aime la vie et va tous les crépuscules et toutes les aubes chanter à la gloire du soleil et de la renaissance de la vie. Personnage plutôt simple dans la description qu’en fait l’auteur, elle n’en reste pas moins un des atours majeurs du livre, on s’attache très vite à son franc-parler et à sa pétillante bonne humeur, qui, chez certains héros, pourraient être insupportables. Toutefois, elle est pétrie de doutes, failles et porte un passé lourd d'expériences pas forcément agréables. Et puis elle a une rapière, et puis elle est barde, et rien que pour ça, on l’aime!

Concernant Achmed, là encore, on est loin d’être déçu. Ce personnage est un des plus complexes qu’on puisse trouver dans la série de livres. Ses origines sont révélées au compte-goutte et entretiennent le mystère qui plane sur ce protagoniste. Doté d’un solide humour noir et d’un cynisme particulièrement grinçant, il fait bien entendu parti de mes héros préférés. Ses relations, plutôt tendues avec Rhapsody au début, évoluent au fil des romans pour en arriver au même niveau que ce qui le lie à Grunthor.

En parlant de lui, le bolg est un personnage attachant, voire très attachant. Grunthor, de la race des bolgs, ce qu’on pourrait rapprocher des orques, géants, et autres engeances maléfiques, n’est pas exactement comme les autres membres de sa race. Certes sergent instructeur, certes redoutable en combat, on se dit déjà tiens, elle nous ressort le cliché du paria de sa race adopté tant bien que mal par les humains et autres à force de gentillesse et de noblesse d’âme. Que nenni, ne vous y trompez pas, Grunthor est et reste un bolg, la fureur à l’état pur et les personnes finissant dans son estomac. Ce qui le rend attachant est plutôt l’humour dont il dispose et les chansons qu’il affectionne tout particulièrement. (Généralement des chants de guerre où il est question de démembrer des ennemis).

Le style d’écriture, bien que classique est efficace. L’aventure est rythmée de telle façon que l’on ne s’ennuie pas une seconde. Les descriptions restent courtes mais explicites. Il est particulièrement agréable de suivre les pérégrinations de nos héros à travers les différentes contrées qu’ils visitent (bien malgré eux). Des rebondissements viennent de temps en temps boulverser le déroulement de l’aventure et très vite on est surpris par les changements qui en découlent. On se surprendra ainsi à avoir envie qu’un évènement se produise ou pas et on assistera, impuissant à ce qu’on ne voulait pas qu’il arrive. Toutefois certains passages sont un peu trop attendus, mais celà ne nuit en rien, ni à la trame, ni au rythme de l’histoire. Je ne peux pas trop en parler pour éviter de spoiler l'histoire, mais certains évènements sont à dessein racontés dans le désordre par l'auteur, ne donnant au lecteur l'explication qu'à la fin. Ca peut être perturbant, mais j'ai trouvé ça pas mal du tout!

En gros, vous voulez lune héroïne qui soit pour une fois un barde, un assassin mutique et cynique et un bolg à la dévotion sans faille envers ses amis? Achetez-le, vous ne serez pas déçus! wink.gif


--------------------
Trop bizarre pour vivre...Trop rare pour mourir

Nous chanterons toute la nuit, nous boirons toute la journée
Avec les femmes, nous dépenserons notre solde
Et quand rien n'en restera, alors nous partirons
Danser avec le Bonhomme des Ombres


Don : Ecole Renforcée (Evocation)

Sorts connus de niveau 0: Lumières dansantes (1), Rayon de givre (1), Illumination (1)

Sorts connus de niveau 1: Mains brûlantes, Projectiles magiques (2)

Les Règles du RP

Photo

Race : Halfelin
Classe : Magicien
Alignement : Chaotique Bon
Dieu : Boccob

Niveau : 1
PX : 300/1000

Objets
Grimoire

Bourse : 5 Rutilant(s) de platine, 3 Brillant(s) d'or, 9 Petit(s) de cuivre


PMEmail PosterDétail du PJ
Top
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invités et 0 utilisateurs anonymes)
0 membres :

Topic Options Pages : (5) « Première ... 3 4 [5]  Reply 

to this topicStart 

new topicStart 

Poll

 



[ Script Execution time: 0.0231 ]   [ 14 queries used ]   [ GZIP désactivé ]

Règles et textes du jeu tirées de D&D©1995-2005 Wizards of the Coast, Inc. All Rights Reserved.
Moded by An0men